Facebook Google+ Twiter Youtube Contact

Eau-Afrique fonctionne actuellement avec un Conseil de Gestion.

Conseil de Gestion

Le Conseil de Gestion est composé de personnes suivantes : Dr. Nlombi Kibi, Directeur Exécutif et comme membres : Prof. Jean-Louis Sasseville, Président d’EGIDD/Ecotariff et Prof. Émérite du Centre INRS-ETE de l’Université du Québec, Prof. Taha Ouarda, de Masdar Institute of Science and Technology d’Abu Dhabi et INRS-ETE; Prof. Musandji Fuamba, École Polytechnique de Montréal; Dr. Kandé Bangoura, CERESCOR, Conakry-Rogbané, Guinée; Dr. Mahaman Saley Bachir, Université de Cocody, Abidjan; Mme Kethy Sosso Kolle, Secrétaire Générale.

Le Directeur Exécutif travaille avec les pouvoirs et devoirs que les règlements internes lui confèrent et ceux que le Conseil de Direction lui assignera par voie de résolution. Dans l’exercice de ses fonctions, il se rapporte au président du comité de direction.

Secrétariat Général

  • Mélisande Alric, MSc- Chargée de la programmation des activités
  • Maxime Godonou-Dossou : Intégrateur des Systèmes d'Informations
  • Sorel Godonou-Dossou : Ing. Développeur d'application
  • Aminata Sidibé : Chargée des Ressources humaines
  • Bienvenu Lani, MSc, Chargé de la comptabilité
  • Kenneth Komla, MSc, Chargé de Communication
  • Diego Toledo,  Chargé de l’Entreprenariat
  • Emmanuelle Soudé ing. Chargé de projet : Eau et Assainissement
  • Didi Kpelly, MSc, Chargé du Partenariat avec les autres organisations
  • Dorcasse Ntula, Chargé de projet : Santé Communautaire

Comité d’Orientation et de Développement

Eau-Afrique collabore avec plusieurs Universités, Instituts supérieurs, Centres de recherche, Entreprises Publiques et Privées et autres institutions locales, nationales et internationales au Canada, aux U.S.A., en Europe, en Afrique et ailleurs dans la réalisation des actions et interventions sur le terrain.

Le comité d’orientation et de développement est formé de représentants de ces organisations.

Banque d’experts et Membres de Eau-Afrique

Les membres de Eau-Afrique sont des professeurs, chercheurs, gestionnaires, ingénieurs, praticiens, ainsi que d’autres personnes-ressources multidisciplinaires intervenant dans le secteur de l’eau et de l’Environnement qui sont dans les universités, instituts supérieurs, centres de recherches, organisations gouvernementales et non-gouvernementales, ainsi que dans le secteur privé. La majorité des membres collaborent à la mise en œuvre des activités d’Eau-Afrique sur le terrain en Afrique.

Au niveau du Canada

Parmi ces organisations et institutions, il y a le Centre INRS-ETE de l’Université du Québec, l’Université du Québec à Montréal, l’Université d’Ottawa, l’Université de Montréal/École Polytechnique de Montréal, l’Université de Sherbrooke, l’Université Laval et l’Université de Toronto, certains ministères des gouvernements du Canada, du Québec, du Nouveau Brunswick, de l’Alberta, de l’Ontario, de la Colombie- Britannique. Dans le secteur privé, il y a plusieurs entreprises intéressées dont CIMA+ International et Egidd inc./Ecotariff.

Au niveau de l’Afrique

Université de Ouagadougou, 2iE/Institut International de l’Eau et de l’Environnement du Burkina Faso, Université de Kinshasa, Université de Lubumbashi, Université de Kisangani en R.D. Congo, Institut Sud-Atlantique des Hautes Sciences du Développement du Gabon, Université Marien Ngouabi de la République du Congo, Université Agostino Neto de Luanda en l’Angola, Université Cheik Anta Diop de Dakar au Sénégal, Université Cocody de la Côte d’Ivoire, Université Abdou-Moumouni du Niger, Université Omar Bongo Ondimba de Libreville au Gabon, Université de Yaoundé I et de l’IRGM du Cameroun, École Polytechnique d’Alger en Algérie, École nationale des Ingénieurs de Tunis, École Nationale d’Ingénieurs et Université de Bamako du Mali, Université d’Abomey Calavi du Benin, Ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique du Bénin, Centre Régional pour la Prévention des Risques de la Commission Intérimaire du Courant de Guinée, CERESCOR de la Guinée, Ministère de l’Environnement de la RD Congo, Ministère de l’Eau et de l’Environnement du Tchad, Direction Nationale de l’Hydraulique et de l’Énergie, et bien d’autres.